UE: perspectives démographiques

November 23, 2014     
5 people like this post.

En apparence, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, merci, ne vous en faites pas pour l’UE… Peuplée de 508 millions d’habitants, celle-ci affiche bien plus d’habitants que les Etats-Unis. Et les manuels de Géographie du secondaire ne se privent pas pour le montrer. Ah, mais !

Parlez moi dynamiques

Sauf que les dynamiques démographiques des Etats-Unis et de l’Union européenne diffèrent. Quand les Etats-Unis disposent d’un moteur interne - la fécondité,  environ 1,9 enfant par femme - en support du moteur externe - les flux migratoires, l’UE est à la peine.

Avec un indice de fécondité de 1,6 enfant par femme et solde migratoire à la baisse pour cause de crise économique - venue des Etats-Unis - depuis 2008, l’UE se trouve engagée dans une dynamique de vieillissement. Son accroissement total reste positif, mais tellement faible que par pudeur nous n’en parlerons pas. C’est le vieillissement et un “reste”d’accroissement migratoire qui évitent encore la diminution de l’effectif total, mais cela se dessine. Déjà, des régions d’Europe centrale et orientale se dépeuplent.

Les chiffres qui parlent

Le tableau est encore plus inquiétant si nous considérons non plus les chiffres absolus mais les chiffres relatifs, en pourcentage de la population mondiale.

En 1960, l’espace UE-28 représentait 13,3% de la population de la planète. Aujourd’hui, l’UE-28 en pèse à peine plus de 7,3%. Et les projections pour 2050-2060 prévoient guère plus de 5% pour l’UE-28.

Après avoir longtemps fait l’autruche sur les projections démographiques, le Parlement européen avait enfin compris 2007-2008 qu’il était plus qu’urgent de concevoir une politique de la population… Las, la crise de 2008 est venu réduire ces ambitions tardives - trop tardives - à néant. Après avoir porté secours aux banques, les Etats n’ont plus les moyens de soutenir une politique appropriée pour relever ces défis.

Dans un silence sidérant, l’Europe commence progressivement à s’effacer. A chacun sa part d’histoire ?

The opinions expressed in this blog are personal and do not necessarily reflect the views of Global Brief or the Glendon School of Public and International Affairs.

Share and Enjoy:
Print This Post Print This Post | Send to a friend








Spam Protection by WP-SpamFree

<< back to blogger